Packs « jeu vidéo en bibliothèque »

une séance de jeu vidéo
Objectif de l'action: 

Inciter les bibliothèques publiques du département à :
1. Faire une place au jeu vidéo comme médium culturel dans leur offre documentaire
2. Se familiariser avec ce nouveau support, ses publics et ses usages
3. Créer des temps forts inter-générationnels et fédérateurs renforçant le rôle de la bibliothèque publique comme facteur de lien social
4. Offrir un service adapté au jeune public
5. Rénover l’image de la bibliothèque
 

Historique de l'action: 
  • Prêt du matériel sur projet écrit, afin de favoriser la conception d’animations solides et la formulation d’objectifs
  • Durée de prêt : entre 15 jours et trois mois, afin de limiter les difficultés logistiques et permettre un turn-over suffisant sur l’année
  • Enlèvement et retour du matériel par les bibliothèques emprunteuses
  • Présence nécessaire sur place d’un bibliothécaire ayant un minimum de connaissances techniques, pour l’installation du matériel notamment
  • Limites budgétaires (environ 5000 € d’acquisition la première année)
  • Matériel qui évolue et se périme vite (nécessité de renouveler régulièrement l’offre)
  • Contraintes logistiques (fragilité, poids, transport du matériel, vérification)
  • Problèmes de manque de personnel, de connaissances techniques, de temps et d’espace pour de nombreuses bibliothèques du département
  • Difficulté à mettre en place une évaluation efficace et pertinente en lien avec les objectifs stratégiques

 
Bilan de l’action
Malgré une mise en place récente, on peut noter dès à présent un succès indéniable de l’action : depuis octobre 2011, six bibliothèques de tailles variées (Ermont, Eaubonne, Bruyères-sur-Oise, Seraincourt, Marines et Enghien-les-Bains), tenues par des salariés comme par des bénévoles, ont déjà bénéficié de l’offre du Conseil général du Val d’Oise.
Six autres ont déjà fait le souhait d’emprunter le matériel cette année, emplissant quasiment entièrement le planning pour 2012.
Le succès a également été présent auprès du public, notamment auprès des pré-adolescents qui sont venus en masse participer à des tournois de jeux vidéo ou simplement jouer librement sur place.
On peut noter que c’est la Xbox 360 qui a le plus souvent eu les faveurs des participants. Ceci principalement grâce à la caméra Kinect, qui permet de jouer sans utiliser de manettes, uniquement avec son corps. Jeux de danse et de sport, et plus généralement le « casual gaming » (mini-jeux faciles d’accès qui permettent de faire des parties courtes à plusieurs), ont été plébiscités par le public.
Il est encore un peu tôt pour dresser un véritable bilan en lien avec les objectifs stratégiques énoncés plus haut. Néanmoins, sur plusieurs points l’action semble avoir porté ses fruits : le personnel des bibliothèques ayant eu accès à l’offre a pu, si ce n’était déjà le cas, découvrir voire se familiariser avec ce médium. Les bibliothèques ont pu mettre en place des animations attirant et mélangeant publics d’âges, de sexes et milieux différents, qui ont favorisé la convivialité et l’échange.
Les bibliothécaires, en étant à la fois organisateurs et acteurs de ces animations, ont ainsi renvoyé une image plus moderne de la bibliothèque que celle qu’elle peut avoir parfois, notamment auprès des adolescents.
Un mode d’évaluation plus poussé est en cours d’élaboration.
 

Description de l'action: 
  • Proposer un nouvel outil d’animation « clé en main », sous forme de trois packs comprenant chacun une console (Nintendo Wii, Microsoft Xbox 360 et Sony Playstation 3), une sélection d’une quinzaine de jeux variés et qui permettent de jouer à plusieurs, ainsi que du matériel audio et vidéo, pour du jeu sur place lors d’animations de courte ou longue durée, ou pour du test en vue d’une création de fonds.
  • Aider à monter des animations ponctuelles, en travaillant par exemple avec des associations spécialisées comme MO5.com ou Sv Anim.
Périodicité: 

Action qui a débuté en octobre 2012

Moyens humains et techniques, outils de communication: 

A la Bibliothèque départementale du Val d’Oise, une personne pour gérer l’acquisition, la gestion et la vérification du matériel.
Un local dédié au stockage et au test.
Pour les bibliothèques participantes, au minimum un bibliothécaire gérant l’animation, un espace dédié de minimum 5m², un véhicule adapté pour l’enlèvement et le retour du matériel.

Partenaires impliqués: 

Bibliothèques du Val d’Oise.
Associations spécialisées (en projet)

Personne(s) responsable(s) de l’action
Nicolas Barret, référérent animation à la Bibliothèque départementale du Val d’Oise
Cécile Le Tourneau, directrice de la Bibliothèque départementale du Val d’Oise
Téléphone: 
0130308640